Dernière Minute !
CONVOCATION AG de section : mardi 5 juillet à krytyka Polityczna, à partir de 18h30. Adresse : Ul. Nowy Swiat 63

Venez tous nombreux !
Qui sommes-nous ?

Fermer Notre section

Fermer Nos activités

Fermer Adhérez

Infos pratiques

Fermer Des Adresses

Fermer Nos activités

Essai Free Box

010502bis.jpg

 et maintenant à vous de modifier !!!

Météo

  À Varsovie  • En France

Recherche



Archives
Bienvenue sur Le Site de Français du Monde-ADFE , Section Pologne

La section Pologne de Français du monde - ADFE est heureuse de vous accueillir sur son nouveau site.....

Prise en charge des frais de scolarité pour les enfants français à l’étranger : un rapport parlementaire biaisé

A retrouver dans la partie "nouvelles" de notre site, le commentaire de notre association sur le rapport de la députée Geneviève Colot (UMP) et de la sénatrice Sophie Joissains (UMP) sur la prise en charge des frais de scolarité des Français de l’étranger (PEC),  remis au président de la République le 3 novembre.

 

Alors que les besoins des familles boursières augmentent, Français du Monde-ADFE considère que ce rapport, dont les conclusions semblent avoir été préalablement dictées, ne fait que conforter une mesure inéquitable et proposer des ajustements qui ne répondent pas aux problèmes réels.



Les 5 dernières nouvelles


Assemblée générale ce 5 juillet - Varsovie - Pologne - par boris le 01/07/2011 - 12:47

Venez toutes et tous nombreux à l'assemblée générale de section ce Mardi 5 juillet à 18h30, à Krytyka Polityczna, Ul Nowy Swiat 63.

Ordre du jour (provisoire) :

-Relance des activités 2011-2012
- Adhésions - réadhésions
- Désignation représentant à l'AG Parisienne de fin Aout
- Divers

à Mardi

le Bureau de FDM en Pologne





... / ... Lire la suite


Un rapport parlementaire biaisé sur les frais de scolarité payés par les français à l'étranger - par FDM le 17/11/2010 - 15:44

Prise en charge des frais de scolarité pour les enfants français à l’étranger : un rapport parlementaire biaisé :

Annoncé pour l’été, puis pour la rentrée, ensuite pour le mois d’octobre… le rapport de la députée Geneviève Colot (UMP) et de la sénatrice Sophie Joissains (UMP) sur la prise en charge des frais de scolarité des Français de l’étranger (PEC) a finalement été remis au président de la République le 3 novembre.

Résultat, une vingtaine de pages qu’il semble avoir été difficile de mettre en cohérence avec les désidératas présidentiels. La prise en charge des frais de scolarité, issue d’une promesse de campagne du Président Sarkozy, permet à l’Etat de prendre en charge la scolarité payante des enfants français dans le réseau d’enseignement français à l’étranger, avec un moratoire qui la limite aux classes de seconde, première et terminale.

Alors que les besoins des familles boursières augmentent, Français du Monde-ADFE considère que ce rapport, dont les conclusions semblent avoir été préalablement dictées, ne fait que conforter une mesure inéquitable et proposer des ajustements qui ne répondent pas aux problèmes réels.

Les « constats » du rapport sont de deux ordres. Il s’agit en premier lieu d’ « une mesure appréciée et attendue des familles ». Inutile de préciser que ce type d’assertion ne peut reposer sur aucune preuve, aucune démonstration. Ensuite, les parlementaires UMP évoquent « un budget maîtrisé qui ne doit pas être remis en cause par le dérapage des bourses ». Les bourses et la prise en charge des frais de scolarité (PEC) appartiennent il est vrai à la même enveloppe budgétaire, celle des aides à la scolarité.

Il est vrai aussi que les besoins en bourses augmentent, du fait notamment de la crise économique mais aussi de la hausse des frais de scolarité dans les établissements français à l’étranger, qui résulte elle-même des charges salariales et immobilières supplémentaires  imposées par l’Etat à l’AEFE mais non financées… donc payées par  les établissements et donc… par les familles. Il ne s’agit en aucun cas d’un « dérapage », qui sous-entend une utilisation abusive des crédits pour les bourses destinées aux familles les plus modestes.

Autre constat des parlementaires UMP, la PEC coûte moins cher que les bourses. C’est vrai bien sûr : 29,5 millions d’euros pour 6 000 bénéficiaires de la PEC, contre 71,62 millions pour 20 000 boursiers. Mais le coût par élève n’est pas le même. Et surtout, comme le soulignent avec candeur les rapporteurs, « la philosophie [de la PEC] est très différente du système boursier » : il s’agit dans un cas de distribuer sans compter à trois classes seulement et dans l’autre d’aider des familles modestes dans tous les niveaux scolaires. Les propositions du rapport Les parlementaires UMP reconnaissent tout de même dans leur rapport que la mise en place de la PEC « nécessite des corrections » et font donc des propositions pour l’aménager et – pensent-elles – éviter les 7 millions d’euro de déficit prévisionnel pour le dispositif en 2011.
  • Le plafonnement des frais de scolarité à leur niveau 2007-2008, indexé à 3% d’inflation.
Le risque est évident, avec l’apparition d’un delta croissant entre le coût de la scolarité et la PEC, encore plus dans les pays où l’inflation sévit. Ou comment transformer la PEC en une bourse sans critères sociaux, avec un « reste à charge » pour les familles…
  • La séparation des lignes de crédit destinées à la PEC et aux bourses sur critères sociaux, pour faire en sorte qu’il soit impossible de  payer des bourses grâce à des crédits destinés à la seule PEC.
Cela n’a été le cas que de façon résiduelle, pendant la « montée en charge » du dispositif. Il n’est ni juste ni honnête de laisser croire que les bourses grèvent le budget de la PEC alors que c’est l’inverse qui risque de se produire.
  • Le prolongement du moratoire sur l’extension de la PEC.
Imposé par la rigueur budgétaire actuelle, le moratoire vide la mesure de tout sens, en la limitant à trois classes.
  • Accroître la contribution des entreprises au financement de l’AEFE avec une modalité principale, le mécénat.
C’est partir du principe que le financement de l’AEFE va devenir un problème, ce que le rapport s’efforce par moments de cacher. * Qu’est-ce que la prise en charge (PEC) ? La scolarité dans les établissements français à l’étranger (réseau AEFE, www.aefe.org) est payante et souvent chère. Depuis de nombreuses années, un système de bourses permet d’aider les familles françaises qui en ont le plus besoin à scolariser leurs enfants dans le système français.

Mise en place pour la terminale en 2007, la première en 2008 et la terminale en 2009, la PEC est une promesse électorale du président de la République qui a été lancée sans aucune étude préalable. Elle consiste à faire prendre en charge par l’Etat, via le ministère des Affaires étrangères, les frais de scolarité. Il ne s’agit donc pas d’une gratuité à proprement parler, mais d’une dépense de l’Etat qui se substitue aux familles. La PEC fait l’objet d’un moratoire : il n’est pas prévu pour l’instant de l’appliquer à d’autres classes.

Pourquoi l’association Français du Monde-ADFE est-elle contre cette prise en charge ?

Dans le contexte budgétaire actuel, impossible d’ « offrir » les frais de scolarité à tous les élèves du CP à la terminale. Le statu quo n’est pas plus acceptable : pourquoi payer pour prendre en charge la scolarité des secondes, premières et terminales, quelle que soit la situation de leurs parents et laisser les familles des élèves du CP à la troisième payer avec, pour certaines seulement, une bourse ?

Ce que propose Français du Monde-ADFE, c’est d’utiliser le budget alloué à la PEC pour mettre en place une politique de bourses plus généreuse pour les enfants français vivant à l’étranger. Plutôt que d’utiliser des millions d’euros pour « offrir » des frais de scolarité aux élèves de trois classes, sans aucun critère social ni financier, il s’agirait d’une utilisation plus juste du budget d’aide à la scolarité, selon les besoins des familles, à commencer par les plus modestes.

... / ... Lire la suite


Nous retrouver sur facebook - par boris le 25/05/2010 - 18:07

Venez nous retrouver sur notre site Facebook :)


http://www.facebook.com/home.php?#!/group.php?gid=81611080734

A très bientôt sur facebook ou en section

soirée jeu le 29 janvier à Vinoblia - par boris le 21/01/2010 - 11:44

Français du Monde-ADFE en Pologne vous invite!

 

 

Soirée Jeux :

 

Trivial Poursuit, Les loups-garous, tarot, Jungle Speed, pictionnary...

 

Venez partager un moment convivial autour d'un jeu!

 

N'hésitez pas à apporter un jeu que vous voudriez faire découvrir..

 

Le vendredi 29 janvier, 20h

Au bar Vinobilia,

Pl. Unii Lubelskiej 1
00-834 Warszawa

tel. 22 423 49 04 ou 601 410 065

(restauration possible)

 

 

Qu'est ce que l'ADFE?*  

(plus d'infos plus bas et sur  : http://www.francais-du-monde.net)

 

 

Une association au service des valeurs de justice sociale et de tolérance

 

 

 

 

Au programme, des débats, des conférences sur la Pologne, la France et le monde, des soirées, des concerts, une aide aux français résidant en Pologne

 et de la convivialité !

... / ... Lire la suite


Français du monde en Pologne - par michele le 04/12/2009 - 17:57

Nous sommes heureux d'ouvrir ce site  ......


Galeries
Calendrier

Semaine n° 15

Agenda pour les 8 prochains jours


Aucun évènement

Connexion...
 
Liste des membres Membres : 8

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 67891  

Webmestre - Infos
Lettre d'information
Pour vous abonner à notre lettre d'information, écrivez votre Nom (ou pseudo),
votre E-mail,
Recopier le code et cliquez sur
'Envoyer' !
S'abonner
Je me désabonne
Captcha
Recopier le code :
^ Haut ^