* *
* *
Actualité

Rencontre avec les conseillers des Français de l’étranger - par DCC/Eva Joly le 15/03/2012 - 14:18

 

Rencontre avec les conseillers des Français de l’étranger

P1020384

Vendredi 9 mars à Paris, Eva Joly a tenu une réunion avec les conseillers (de gauche et écologistes) de l’Assemblée des Français de l’étranger. Après les déplacements du Japon et de Grèce, sa vidéo en direction des Français de l’étranger, c’était une nouvelle action d’Eva Joly en direction des Français établis hors de France.

Cette année d’élections est cruciale pour les intérêts et la représentation des Français de l’étranger, qui sont 2,5 millions, dont plus d’un million inscrits sur les listes électorales consulaires. Pour la première fois, ils pourront dans la foulée des élections présidentielles élire 11 députés sur les nouvelles circonscriptions pour les Français établis hors de France. Lors des échéances politiques majeurs de 2012, les voix des Français de l’étranger vont plus que jamais compter pour fixer l’orientation de notre pays dans un monde qui fait face à des crises multiples. Ces Français sont aussi porteur de points de vue différents, car avant tout fondés sur une expérience internationale.

Cette rencontre a réuni une cinquantaine de personnes dans un petit restaurant portugais du 15ème arrondissement. Eva Joly a reçu le soutien d’un groupe  de conseillères et de conseillers des Français de l’étranger, ainsi que de plusieurs candidats écologistes aux élections législatives hors de France qui étaient présents. Cette réunion a donné l’occasion à Eva Joly de développer ses propositions pour les Français établis hors de France et de rappeler quelques positions fortes de sa campagne.

Eva Joly a souligné les faiblesses de la campagne présidentielle sur les questions internationales, alors qu’elle est seule à parler de géopolitique et de la nécessité d’une Europe fédérale. « Je pense que le débat présidentiel a été dévoyé par des sujets xénophobes qui ont l’avantage, pour le gouvernement sortant, de camoufler son bilan catastrophique. » Dans ce contexte, les Français de l’étranger sont une chance car ils « comprennent plusieurs cultures et sont une garantie contre le repli sur soi ».

Sur les sujets chers aux Français établis hors de France, Eva Joly a d’abord souligné les problèmes rencontrés dans l’accès à l’enseignement français. Sur la mesure de prise en charge des frais de scolarité pour les enfants expatriés (PEC) introduite par Nicolas Sarkozy en 2007, elle a indiqué que « les conditions actuelles de gratuité ont créé plus de problèmes qu’elles n’en ont résolu. » Comme « bonne représentante de la binationalité », elle a vivement critiqué la proposition du président sortant visant à durcir les conditions du rapprochement familial pour les conjoints étrangers de Français expatriés.

Par son parcours mais aussi par ses propositions, Eva Joly représente surement la candidate à la présidentielle la plus proche des Français de l’étranger.

 

Groupe Facebook : Français de l’étranger avec Eva Joly

Vidéo : Eva Joly s’adresse aux Français de l’étranger

Articles de presse :

Éva Joly : « Le débat présidentiel a été dévoyé par des sujets xénophobes » (France 24 – version FR)
Green candidate Joly on ‘xenophobic’ election (France 24 – version EN)
Eva Joly : « Les expatriés sont une garantie contre le repli sur soi » (Le Petit Journal)

 


^ Haut ^